Nous avons tous en nous, hommes et femmes, 2 types d’énergies distinctes et très puissantes : l’énergie féminine et l’énergie masculine.

Le déséquilibre entre les énergies féminines et masculines dans la société est la cause majeure des problèmes hormonaux que vivent les femmes.

Quels rôles jouent ces énergies en nous ? Qu’est-ce qu’elles représentent pour notre épanouissement ? Comment se sont-elles déséquilibrées face aux exigences sociétales ?

Quel est l’impact de ce déséquilibre sur le cycle hormonal de la femme ?

Comment équilibrer et synchroniser ces énergies à notre cycle ?

Comme nous allons le voir, il est important de se synchroniser avec le cycle menstruel en faisant appel à l’une ou l’autre des énergies en nous afin de réguler la production des hormones et notre état général du même coup.

Spécialement si vous n’avez plus de règles ou que vous êtes ménopausée et ne savez pas balancer vos énergies.

 

Cet article est là pour vous donner des pistes et vous inspirer à commencer à regarder votre vie sous un angle différent et retrouver le chemin de votre nature féminine.

 

 

1- Rôles des énergies masculines et féminines en nous et dans nos vies

 

Chaque être humain a différentes variantes de ces deux énergies.

C’est ainsi que nous pouvons faire appel à deux énergies très différentes tout au long de la journée à des moments différents.

Comme souvent, il est préférable de voir ce qui est en déséquilibre comme une opportunité de transformation et d’évolution, et non comme un échec ou un combat à mener.

Je dis cela car dans le courant féministe, la réclamation de la féminité est beaucoup passée par une revendication agressive du droit des femmes. Il est légitime mais pas forcément bénéfique dans la finalité.

Ce dont je vais parler ici est différent.

Il s’agit plus d’une voie de guérison et de réunion de forces qui nous habitent tous et toutes, et dans la nature elle-même. Et la nature cherche à retrouver l’équilibre sans lutte même si cela passe parfois par des changements drastiques.

 

L’énergie masculine est motivée par le résultat, à faire et aboutir, accomplir. Cela active les glandes surrénales pour pouvoir passer à l’action. C’est le cerveau gauche, rationnel et analytique (alors que le droit nous connecte à l’intuition, la créativité).

Le masculin s’exprime par la résolution de problème, le cognitif, le mental, avec rapidité.

Alors que le féminin est plus lent, connecté aux émotions et métaphorique dans son expression.

Être trop dans le masculin peut avoir tendance à nous garder séparé des émotions et de tout ce système de guidance intérieure qui est non linéaire, et plus ressenti et intuitif.

 

L’énergie féminine

Tout en lenteur, elle pousse à être dans le corps plus que dans le FAIRE, dans le plaisir des sens, l’énergie de création, et la capacité à se relier au monde de façon directe, ressenti plutôt que rationnel.

Chaque énergie a un pouvoir unique, elles sont juste différentes dans leur façon d’utiliser leur pouvoir.

Le défi est de réaliser son pouvoir sans besoin de le prouver, comme les femmes hyper masculines. Le défi d’une femme est de recevoir ce qu’elle veut plutôt que de chercher à forcer pour accomplir / pourchasser son but.

 

2- Comment se sont-elles déséquilibrées face aux exigences sociétales ?

 

L’histoire a placé les femmes et l’énergie féminine comme inférieures, pas assez compétentes pour avoir accès à certains domaines de la société, certaines professions.

Cela a entrainé un conflit intérieur (et extérieur) où les femmes ont internalisé un sentiment de ne pas être assez/ faire assez pour être reconnue et validée. Il y a une croyance souvent inconsciente qu’elles doivent « regagner » leur place, leur pouvoir, ce qui les conduit à oublier leurs besoins pour être au service des autres, ou à ne pas exprimer leurs limites.

Pourtant c’est faux car intrinsèquement les femmes sont puissantes. On a besoin de réaliser ce pouvoir féminin qui nous habite.

 

La prédominance de l’énergie masculine dans le fonctionnement des individus, et notamment des femmes, cache souvent ce conflit inconscient d’estime de soi, de reconnaissance de sa valeur.

Cela entraine une expression chaotique de l’énergie féminine Shakti qui cherche à se révolter pour trouver sa place : on le voit souvent en période prémenstruelle.

 

3- Quelle est l’impact de ce déséquilibre sur le cycle hormonal de la femme ?

 

La conséquence dans le corps de la femme est que le système hormonal commence à montrer des signes de déséquilibres; soit par une augmentation de production des hormones mâles (testostérone), soit par la baisse de production des hormones féminines (progestérone).

Ces déséquilibres ont pour expression les symptômes suivants :

  • excès d’estrogènes dans le corps,
  • apparition de douleurs au niveau des seins,
  • maux de tête, fatigue, insomnie,
  • développement de fibromes et endométriose,
  • surpoids, problèmes de thyroïde,
  • cancer,
  • dépression et problèmes de santé mentale.

 

Il est important de regarder au delà de la nutrition, de l’exercice, des plantes ou des suppléments pour réguler les symptômes hormonaux.

 

4- Comment équilibrer ces énergies?

 

Équilibrer les énergies féminines et masculines va permettre de réguler en profondeur le cycle.

Cela revient à laisser de côté la tendance à vouloir copier l’énergie opposée, à trop vouloir forcer une énergie plus que l’autre.

Cela passe plutôt par l’harmonisation selon ce que l’on vit dans notre vie.

Et spécialement pour une femme, il s’agit d’arrêter de répéter le schéma sociétal, familial et historique, des rôles conditionnés par la société, et de réaffirmer son pouvoir de sensibilité, lenteur, cyclicité et réceptivité.

Les 2 types d’énergie sont en nous pour une bonne raison, elles peuvent nous soutenir lorsqu’on les utilise consciemment. Alors on a besoin d’apprendre à les utiliser à bon escient dans notre vie.

 

Ce qui va aider à équilibrer ces énergies :

  • arrêter de jouer les rôles que la société nous dit de jouer. Ne pas rester dans les étiquettes et rôles que l’on nous a donné et trouver ce qui résonne pour nous, pour honorer notre énergie unique.
  • prendre conscience et ramener de plus en plus dans nos vies l’énergie féminine pour voir des changements hormonaux.

Les femmes ne réalisent pas que leur énergie Shakti est très puissante, elle est capable de donner la vie et pourtant il n’y a pas à lutter pour se l’approprier, ni à changer qui on est pour l’avoir, ni forcer pour la chercher. Elle est là en nous et a juste besoin qu’on se connecter à elle.

  • on a besoin d’accepter cette autre forme de pouvoir, plus sensitif et intuitif, en tant que femme pour l’intégrer vraiment. On a besoin de le reconnaître pour le ressentir. Car il a été dévalorisé, rendu tabou et ostracisé pendant longtemps.

Tout est là en nous. Nous n’avons pas besoin de lutter mais apprendre à le ressentir pour le faire grandir dans nos vies.

  • l’erreur que l’on fait souvent est de chercher à faire qqchose en plus, à courir après les choses dans notre vie.

C’est un changement d’attitude qui va nous aider à incarner l’énergie féminine.

 

5- Comment synchroniser ces énergies au cycle menstruel ?

 

Synchroniser les énergies masculines et féminines avec le cycle va nous aider si on veut apaiser les SPM, si on souffre de kystes ovariens, de fibromes, d’endométriose, si on veut quitter la pilule sans symptômes, si le cycle est irrégulier et douloureux…

Nous vivons des phases très distinctes durant le mois ; il y a 4 phases où les variations des hormones en jeu changent la façon dont on communique, notre appétit, notre niveau d’énergie et de créativité.

La gestion de l’alimentation, de l’exercice physique et de l’emploi du temps personnel et professionnel sont donc très importants car ils vont tous avoir un impact sur notre capacité à traverser chaque phase avec fluidité et aisance.

 

Revenir à la nature de notre corps, à comment la nature se manifeste dans notre corps, en reconnaissant les fluctuations d’énergie & d’émotions dans chaque phase :

  • la phase folliculaire a une énergie haute caractérisée par l’action, la planification, donc l’énergie masculine prédomine
  • la 2nde moitié du cycle, durant les phases lutéale et menstruelle, l’énergie est plus basse, lente, concentrée, sensuelle, créative et intuitive. Donc c’est l’énergie féminine qui prédomine.

Quand le cycle est sain, il n’y a pas de symptômes dans cette 2nde moitié du cycle, tels que la fatigue, les troubles émotionnels, les rages de sucre ou autres aliments… Ces symptômes sont présents quand les hormones sont déséquilibrées.

Dans les phases lutéale et menstruelle, ce qui est bénéfique pour ramener l’énergie féminine à l’avant plan est de :

  • ne pas disperser son énergie, ni avoir trop de stimulations ou de conversations intenses,
  • diminuer la quantité, privilégier la qualité,
  • stimuler l’hémisphère droit par le dessin, l’art, le chant, l’écriture, le yoga yin,
  • porter attention à nos rêves, à notre intuition
  • valider nos émotions
  • favoriser l’introspection.

 

Ainsi en honorant les 2 énergies aux différentes phases du cycle, c’est une belle façon de réguler le cycle.

Si vous vivez une absence de menstruations, c’est le temps d’amener plus d’énergie féminine dans votre vie, et de se questionner sur l’énergie que l’on utilise le plus souvent dans notre vie.

 

Conclusion

 

Comme nous l’avons vu, historiquement et individuellement, notre société est marquée par la prédominance de l’énergie masculine sans avoir protégé l’énergie féminine.

Les femmes se retrouvent emprisonnées dans des habitudes et croyances qui desservent leur physiologie et spécialement leur cycle menstruel.

Le défi pour chaque femme aujourd’hui est de réaliser le pouvoir de l’énergie féminine comme de l’énergie masculine en elle sans besoin de le prouver, mais en recevant la qualité de chacune.

Équilibrer les énergies féminines et masculines va de plus leur permettre de réguler en profondeur le cycle menstruel.

Pour approfondir les pratiques proposées ici et vous entourer d’un groupe de femmes sur le même chemin, rejoignez mon Cours d’introduction « Ancrée dans le Centre Sacré ». Un cours de 2 semaines en ligne avec des pratiques guidées et des rencontres en direct sur zoom. À partir du 23 septembre 2022.

Cliquez ici pour retrouver tous les détails du cours et vous inscrire.

 

Si vous voulez recevoir d’autres ressources comme celles-ci, abonnez-vous à mon infolettre ici.

Corinne xo

 

********

Si vous vivez des difficultés avec votre sensibilité, votre féminité et souhaitez adresser un défi ou une blessure, je vous accompagne en privé pour votre guérison émotionnelle et la résolution des conflits intérieurs et traumatismes sous-jacents.

Découvrez les détails de l’accompagnement que j’offre en coaching privé en cliquant ici !

 

N’hésitez pas à me contacter pour un appel gratuit de 30min, prenez rdv ici

Avec tendresse,

Corinne

**************

 

Joignez notre communauté.

Perles de sagesse féminine. Directement dans votre boite.

You have Successfully Subscribed!