Êtes-vous prêtes à approfondir la connaissance intime du féminin : vos émotions? Souhaitez-vous vous libérer de leur fardeau ? Vous vous demandez comment faire ?

 

Si vous vivez des symptômes hormonaux douloureux, ou que vous traversez des conflits relationnels ou une période d’anxiété ou de dépression, le point commun est que des émotions bloquées viennent faire obstacle à la libre circulation de votre énergie de vie.

 

Nous allons parler aujourd’hui de ces émotions parfois si difficiles à vivre et que nous avons enfouies en nous.

 

Le fardeau des émotions est souvent lourd à porter pour une femme

 

Le fardeau des émotions est souvent lourd à porter pour une femme du fait des injonctions sociales, et le prix à payer est l’épuisement émotionnel.

 

Les femmes s’imposent souvent de manière inconsciente la responsabilité de devoir assurer le confort émotionnel de leur entourage : se priver d’une sortie entre copines pour ne pas laisser son conjoint s’occuper seul des enfants, s’occuper du bien-être de chacun à la maison, accepter de diminuer et taire son plaisir dans les relations intimes, se soucier de tous les membres de la famille et veiller à maintenir le lien entre les générations…

 

Les femmes sont presque toujours le pilier central du bien-être du foyer, en permanence attentive aux besoins d’autrui, généralement sans obtenir ni aide ni remerciement.

 

Cet « effort émotionnel » pèse au quotidien en plus de la gestion pratique de la maison.

 

Ce fonctionnement repose principalement sur des siècles de construction sociale de stéréotypes de genre. L’influence du système patriarcal a obligé les femmes à appliquer la « règle des sentiments ». C’est à dire que les femmes doivent souvent affronter l’angoisse de leurs proches et s’efforcer de l’atténuer sans pouvoir exprimer elles-même leurs émotions. Ce sont elles qui soutiennent, qui rassurent, qui consolent et qui caressent.

 

Bien-sûr les hommes sont tout autant capables de sollicitude et de tendresse mais pour des raisons sociales, le fardeau est porté depuis longtemps par les femmes.

 

D’ailleurs les statistiques montrent que ce sont les femmes qui sont les plus touchées par l’épuisement moral et psychique dans la plupart des pays occidentaux.

 

 

Les émotions refoulées restent stockées dans le corps féminin

 

En effet, dans la perspective de la Médecine Traditionnelle Chinoise, le corps a un mécanisme de protection pour le Cœur, l’organe Empereur. Notre corps est conçu pour protéger le cœur de l’intensité des émotions qui peuvent le blesser et menacer son fonctionnement.

 

Si des émotions trop intenses viennent menacer la capacité du cœur, elles sont alors envoyées directement vers le Ventre pour être stockées et protéger le cœur via le méridien Bao Mai. Ceci en attendant que nous ayons construit la capacité suffisante pour les traiter et les intégrer dans le cœur.

 

Si nous ne faisons rien, des problèmes hormonaux vont apparaître signalant une surcharge émotionnelle dans nos organes du bassin due à notre incapacité à accueillir nos émotions.

Ce qui continuera à créer de nombreux problèmes hormonaux et à une ménopause chaotique si l’on ne libère pas le cœur.

 

Le corps est sage car il va nous présenter des opportunités d’adresser ces émotions emmagasinées en les ramenant à la surface de notre psyché à différents moments du cycle menstruel.

 

Nos émotions contiennent le flot de force vitale qui est appelé à nous traverser. Alors notre difficulté à accueillir l’expression des différentes facettes de nous-même durant le cycle va garder emprisonnée cette énergie vitale dans nos organes et nos tissus conjonctifs du bassin ou de la poitrine.

 

Le « syndrome prémenstruel » par exemple est l’expression de mémoires émotionnelles non résolues qui émergent en surface.

 

C’est pourquoi la résolution des blessures et traumas est un processus de guérison important pour la femme.

 

Surtout que nos hormones sont calibrées pour cela. Lorsque l’on va introduire des exercices pour favoriser la production des hormones sexuelles féminines (l’ocytocine et l’endorphine), cela va amener tout notre organisme à retrouver une homéostasie propice à la libération & transformation des conflits émotionnels profonds.

 

Le corps féminin est conçu comme un vaisseau de guérison ; les capacités de ce vaisseau ont besoin d’être ouvertes et activées pour permettre la mise en route de notre énergie de guérison à chaque phase du cycle.

 

Travailler avec le système nerveux va également permettre de rétablir la balance dans nos hormones, et décharger notre Ventre des empreintes du passé.

 

Il existe une connexion étroite et directe entre l’utérus et le cerveau grâce au nerf vague. Notre col de l’utérus est le point le plus bas du système nerveux.

 

Notre guérison réside donc à la racine de notre corps !

 

 

Ce que va vous apporter d’entrer en relation avec vos émotions

 

 

Au fur et à mesure que vous allez vous pencher sur vos émotions, tôt ou tard, l’armure autour de votre cœur va se fendre.

 

Pourtant si vous avez du mal à reconnaître, valider et exprimer vos émotions – vous n’êtes pas seules !

 

Rencontrer nos émotions peut être intimidant et c’est parfaitement normal. Il y a sûrement eu de nombreux moments dans votre vie où il était insécurisant de ressentir certaines émotions.

 

La plupart d’entre nous avons passé la majorité de notre vie sans avoir un espace sûr et bienveillant pour accueillir les parts les plus tendres et vulnérables de nous-même.

 

Ainsi, lorsque l’on parle d’émotions négatives, en fait on ne fait que nommer les émotions refoulées et réprimées en nous, celle qui nous ‘font peur’. En réalité, elles semblent effrayantes à notre système nerveux qui est trop plein, stressé et insécure pour accueillir et traiter des émotions plus intenses.

 

 

Lorsque vous allez vous permettre d’accueillir vos émotions, vous allez :

 

– réaliser que vous n’avez pas à vous efforcer de tout contenir toute seule.

 

– réaliser que retenir & refouler vos émotions de façon à paraitre adéquate est une charge qui vous blesse, vous en premier.

 

– réaliser que vous n’avez plus besoin de chercher à contrôler l’environnement pour vous assurer que tout le monde est en sécurité et que vous-même vous sentez en sécurité.

 

– commencer à vous sentir en sécurité en habitant votre corps et en vous laissant guider par la boussole sacrée de vos émotions.

 

Conclusion

 

Accueillir les émotions est le point de départ pour qu’une femme devienne VIVANTE. Et pour qu’elle regagne la confiance et l’aisance dans sa relation à sa propre énergie féminine.

 

Reconnecter à nos émotions nous aide à devenir magnétique. Et… orgasmique. C’est à dire capable de créer les conditions intérieures de plaisir et de sécurité pour elle-même grâce à l’activation des hormones féminines.

 

Le sujet d’aujourd’hui a-t-il fait écho à un aspect de vous que vous n’aviez pas envisagé d’explorer jusqu’ici?

Vous sentez-vous prête à présent à tenter cette expérience de libération des émotions refoulées pour retrouver une féminité plus épanouie?

 

Si vous vivez des symptômes difficiles ou de la confusion autour de votre cycle menstruel et de vos émotions, vous n’êtes pas seule. Avec Féminité en Conscience, j’accompagne les femmes à récupérer le pouvoir de leur corps cyclique et à comprendre comment accueillir leurs émotions & reconnecter à leur guidance intérieure.

 

***

Dans mon guide gratuit d’alchimie émotionnelle, vous trouverez des instructions détaillées pour vous aider à cultiver la sécurité en vous d’abord et pouvoir ensuite rencontrer vos émotions pour les libérer.

 

Téléchargez-le ici

 

Et pour approfondir la libération des émotions refoulées et accélérer la guérison de votre utérus et votre féminité, je vous accompagne en thérapie somatique de résolution des traumas en séances privées.

Découvrez les détails de l’accompagnement que j’offre en coaching privé en cliquant ici !

 

N’hésitez pas à me contacter pour un appel gratuit de 30min, prenez rdv ici

Avec tendresse,

Corinne