Révérence pour nos familles

 

Les fêtes de fin d’année sont généralement des périodes de challenge avec les interactions familiales que cela implique. Nous considérons souvent que nous n’avons pas choisi notre famille, qu’elle nous a été imposé que nous devons composer avec.

Derrière cela cependant se cache un manque d’acceptation, envers certaines personnes proches, envers nous-même et, à un niveau plus spirituel, du chemin que notre Être a choisi en venant sur Terre, dans cette famille.

 

Nos familles, comme toutes nos relations, sont nos leçons de vie; en apprenant à les connaitre et à les accepter, nous apprenons à mieux nous accepter nous-même et nous respecter.

 

Comment faire la paix avec nos propres parents ?

Comment traverser ces moments avec plus de respect et de révérence envers nos plus proches, et en sortir grandi ?

 

Pour commencer, cela peut paraitre évident mais il est important de se rappeler que nous sommes les seuls responsables de notre propre expérience, personne d’autre!

 

Nous avons toujours le choix dans toutes nos situations de vie, de comment les vivre.

Nous avons le choix de l’environnement de notre esprit et de notre cœur à chaque instant, no matter what!

Puissions nous voir le choix qui nous est offert, que nous avons en nous, à chaque instant. Et ainsi voir nos repas de famille comme des pratiques pour cultiver l’équanimité, l’acceptation et se libérer des préjugés.

 

Quelques petites astuces bouddhistes pour les fêtes, pour réveiller votre Buddha intérieur et instaurer plus de paix et d’acceptation lorsque cela se gâte :

–       lors d’une interaction difficile, prendre une pause, changer notre habitude à réagir avec agressivité ne serait-ce qu’un instant,

–       respirer, prendre le temps de sentir l’intensité de l’irritation, de l’énergie qu’elle génère dans notre corps, pour la laisser circuler, se transformer. Tout est énergie après tout!

–       regarder la scène comme un rêve. Au lieu de mettre une grande importance dans la situation présente, la regarder comme un film, dans lequel nous sommes provisoirement acteur. Prenez le temps de réfléchir au rôle que vous voulez y jouer. Est-il possible de faire le choix d’installer plus de détachement et de tranquillité dans notre esprit et de compassion dans notre cœur, face à la situation.

–       revenir dans le Cœur : entrer en contact avec la douceur et la compassion qu’on a en nous. Prenez le temps de reconnaitre que l’autre et vous-même vivez la même chose au fond. Nous avons tous besoin de savoir que nous sommes aimés, c’est un fondement. Ayez l’intention de vous offrir de la douceur à vous-même, peu importe ce qui se passe avec la personne avec qui vous vivez la situation. Vous pourrez (peut-être) plus tard élargir cette intention à cette personne.

 

Je vous souhaite de vivre cette fin d’année comme un beau terrain de jeu pour amener plus d’attention et présence dans vos vies, ce qui conduira inexorablement à l’équanimité; c’est notre mission et notre privilège. Namasté –

En cadeau: 6 jours de cours gratuit avec mes rituels et exercices favoris pour déployer votre Féminité!

Vous êtes bien inscrit(e). Consultez vos courriel pour confirmer votre inscription.

Joignez notre communauté.

Perles de sagesse féminine. Directement dans votre boite.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest