Comment réagissez-vous en cas de difficulté ? Avez-vous du mal à ralentir et à garder le contact avec votre centre, votre Shakti ? Quels sont vos propres mécanismes ? La résistance ou l’acceptation et l’apprentissage ?

 

Comme je le partageais dans ma dernière infolettre (pour vous inscrire à mon infolettre, cliquez ici), j’ai eu la chance de vivre une pause créative en France, en fin d’année 2019.

Et alors que nous venions tout juste de passer à la nouvelle année, ma mère a eu un accident qui la contraint à être immobilisée physiquement pour plusieurs semaines.

Quel rappel de l’impermanence de la vie ! En une fraction de seconde, tout peut basculer, et changer le cours d’une vie, … voire de plusieurs !

 

 

Me relier à ma pratique pour contacter ma Shakti

 

Alors que mon rythme et mes responsabilités se trouvent remplies, j’ai choisi intentionnellement de favoriser ma pratique dans chaque moment libre, pour méditer, écrire, bouger en conscience.

 

Cela m’a permis non seulement de soutenir mon corps dans toutes les émotions que l’expérience me fait traverser, mais également de recontacter mon intuition, ma Shakti et ressentir le soutien qu’elle m’apporte à travers des mots, des images et des sensations de réconfort.

 

Grâce à cet engagement à prendre soin de mon intériorité quand tout chavire, je puise dans des ressources et une sagesse précieuses; je puise dans cette énergie féminine vaste : la SHAKTI.

Et grâce à elle, je réalise que je ressors grandie et plus forte car je ne lutte pas contre le courant de la vie mais je danse avec lui.

 

 

Les 6 balises pour cultiver votre Shakti et grandir quand tout chavire

 

Voici les 6 éléments par lesquels j’émerge dans cette danse avec la vie quand tout chavire :

 

* La véritable pratique a lieu avec notre famille et dans les moments difficiles. Alors quand les deux se présentent au même moment, c’est un combo parfait pour mettre en pratique l’introspection et les outils que j’ai accumulé dans mes années de pratique.

 

* Vivre la perte, même potentielle, d’un parent nous demande de devenir notre meilleur parent, de faire grandir l’amour en nous. De façon radicale, cela veut dire de “materner notre enfant intérieur effrayé”, si si !

Même si cela peut paraitre naïf ou comme un signe de faiblesse, il s’agit en fait d’une habileté puissante pour retrouver notre pouvoir intérieur et notre connexion à notre énergie féminine profonde Shakti.

 

* Se retrouver en grande vulnérabilité nous rapproche, lorsque l’on se permet d’approcher la vulnérabilité. Ce qui nous fait peur est souvent simplement d’entrer en contact avec la vulnérabilité. La relation avec ma mère a d’ailleurs pris une nouvelle dimension, une sincérité et tendresse approfondies.

 

* Les évènements difficiles nous en apprennent plus sur nous-même et sur notre capacité à être de plus en plus proche de nous-même, intime avec nos ressentis tout en les accueillant avec douceur.

Il y a un potentiel dans les difficultés à apprendre à être équanime, c’est à dire cultiver la stabilité lorsque l’on approche nos états intérieurs, surtout lorsqu’ils s’intensifient.

 

* Se relever d’un traumatisme physique ou émotionnel dépend surtout de notre capacité à rester en nous, dans notre corps pour réguler notre système nerveux. Cette étape est cruciale pour laisser circuler et s’exprimer tous les phénomènes et sensations qui vont émerger, en les entourant de notre amour et notre compassion.

Si on se permet de rester bien enracinée dans notre corps, alors on peut stopper l’accumulation d’émotions et d’énergies obstructrices de notre centre et vision intérieure. Réguler ainsi notre corps va augmenter alors notre capacité à rebondir et nous renouveler, à pleinement s’épanouir depuis notre Essence féminine shakti.

 

* Une gratitude accrue envers la vie, son caractère fragile et unique, émerge dans chaque moment, lorsque je vis ce moment en pleine conscience.

La gratitude est un ressenti puissant pour revenir dans l’amour intérieur, au-delà des circonstances de vie. Lorsque je reconnais tout ce qui est précieux autour de moi, dans le quotidien, alors je permets à ma Shakti de danser en moi à nouveau.

 

Et vous, quelles sont vos balises pour vous enraciner en vous-même et laisser bouger en vous votre Shakti ?
J’espère que ces réflexions pourront vous accompagner dans votre chemin également.
J’ai hâte de vous retrouver pour continuer à cultiver cette profondeur, cette auto-compassion et alchimie de nos expériences de vie, ensemble, grâce aux pratiques féminines !

 

Commentez cet article ci-dessous ou envoyez-moi un message, je serai heureuse de connaître vos rituels !

Et pour recevoir vous aussi mon infolettre, je vous invite à vous inscrire en cliquant ici

Avec tendresse,

Corinne

En cadeau: 6 jours de cours gratuit avec mes rituels et exercices favoris pour déployer votre Féminité!

Vous êtes bien inscrit(e). Consultez vos courriel pour confirmer votre inscription.

Joignez notre communauté.

Perles de sagesse féminine. Directement dans votre boite.

You have Successfully Subscribed!